Acidifiants

Accueil » Additifs Alimentaires » Acidifiants

Aujourd’hui, les usines de l’industrie agroalimentaire se reposent quasi totalement aux additifs alimentaires. En effet, les additifs alimentaires ont des propriétés particulières et avantageuses qui sont sollicitées pour améliorer la qualité des denrées alimentaires industrielles et répondre à certains besoins des consommateurs. On distingue alors plusieurs catégories d’additifs alimentaires, dont les acidifiants, sur lequel nous allons faire le point dans cet article.

Définition : Qu’est-ce qu’un acidifiant ?

Les acidifiants, aussi connus sous le nom d’acidifiants alimentaires ou régulateurs alimentaires de pH, sont des additifs alimentaires d’origine végétale ou animale. Leurs rôles sont d’accroître l’acidité d’un aliment, de lui conférer un goût acide, et d’améliorer sa qualité organoleptique. Cependant, ce ne sont pas les seules raisons qui font des acidifiants des additifs incontournables dans l’industrie agroalimentaire. À part permettre de contrôler l’acidité des denrées alimentaires, les acidifiants permettent également de les conserver plus longtemps et de préserver leur qualité. Les acidifiants alimentaires sont identifiables par la forme de leur appellation, qui est « E5XX ».

Quelques exemples d’acidifiants alimentaires

Les régulateurs alimentaires de pH sont nombreux. Voici quelques exemples d’acidifiants alimentaires :

  • E270 : Acide lactique
  • E330 : Acide citrique
  • E507 : Acide hydrochlorique
  • E514 : Sulfate de sodium
  • E515 : Sulfate de potassium

Comment sont-ils utilisés ? Où retrouve-t-on les acidifiants ?

Contrairement à ce que l’on pense, les acidifiants sont très présents dans nos consommations quotidiennes. En effet, leur propriété de conservation est très sollicitée. On retrouve donc les acidifiants dans les conserves de légumes, les conserves de viandes, les conserves de poissons, les fromages et les sauces. Ils sont aussi présents dans les confiseries, les bonbons acidulés, les pâtes de fruits, les confitures, les gelées, les yaourts aux fruits, les assaisonnements, les apéritifs et les boissons rafraîchissantes. Les acidifiants sont aussi utilisés dans les chips apéritives, les produits de boulangerie, les biscuits, les conserves au vinaigre, les moutardes et les cornichons.

La consommation des acidifiants comporte-t-elle des risques ?

Comme vous l’aurez constaté dans le paragraphe précédent, les acidifiants sont présents dans de nombreuses denrées alimentaires que l’on consomme quotidiennement, ce qui veut aussi dire qu’il est possible que l’on consomme plusieurs types d’acidifiants rien qu’en une journée. Est-ce risqué ? Si oui, quels sont les risques ?

La réponse : oui. Les acidifiants peuvent avoir des répercussions sur la santé en cas d’abus. Les conséquences de l’ingestion abusive d’acidifiants sont l’apparition d’une cirrhose et une insuffisance rénale. Mais il en existe aussi d’autres selon le type d’acidifiant ingéré. Prenons par exemple l’acide citrique, qui peut irriter la langue ou attaquer l’émail si elle est consommée à forte dose ou fréquemment. L’ingestion en grande quantité de cet acidifiant peut aussi causer des douleurs gastriques.

Il est donc très important de ne pas commettre d’abus afin de ne pas impacter la santé.

Que dit la loi sur les acidifiants alimentaires ?

La loi européenne n° 1333/2008 reconnaît les acidifiants comme étant des additifs alimentaires autorisés. Cependant, les acidifiants ne figurant pas dans la liste positive des additifs alimentaires autorisés en Europe et les utilisations non conformes à l’annexe II de la législation n° 1333/2008 sont considérés comme illicites. La législation européenne impose également que les additifs alimentaires soient identifiables par leurs nomenclatures, dont E5XX pour les acidifiants.

En France, la loi a également pris ses dispositions en ce qui concerne les acidifiants autorisés et ceux qui ne le sont pas. Certains acidifiants comme l’E522 (Sulfate d’aluminium potassique) ou l’E540 (Phosphate de calcium hydrogène) sont autorisés en France avec certaines limites de dosage, tandis que d’autres comme l’E502 (Carbonates) ou l’E544 (Polyphosphates de calcium) sont interdits sur le territoire français.

Liste des additifs alimentaires :