Accueil > PNRPE > Les perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens

Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien ?

 
La question de la perturbation endocrinienne liée à des substances présentes dans l’environnement a émergé dans les années 1960 aux Etats-Unis. Les productions scientifiques sur ce phénomène se sont amplifiées dans les années 1990.
C’est notamment à cette époque qu’ont été publiées plusieurs études sur le déclin de la qualité du sperme, l’augmentation de la fréquence du cancer du testicule et de certaines anomalies du développement du tractus génital, ainsi que l’augmentation de l’incidence de certaines pathologies hormono-dépendantes chez les humains.
 
 
Simultanément, des anomalies du système reproducteur de diverses espèces aquatiques (poissons, mollusques, amphibiens) vivant dans des rivières, lacs et estuaires ont été observées, en relation avec des contaminations de ces milieux par des polluants chimiques. Des travaux plus fondamentaux, in vivo et in vitro, ont permis de commencer à déchiffrer les mécanismes par lesquels certains xénobiotiques (substances étrangères à l’organisme vivant) peuvent interagir avec le système endocrinien. Les substances à l’origine de ces perturbations biologiques sont communément désignées sous le terme de « Perturbateurs Endocriniens ». 
 
« Un perturbateur endocrinien (PE) est une substance ou un mélange exogène altérant les fonctions du système endocrinien et induisant donc des effets nocifs sur la santé d’un organisme intact, de ses descendants ou sous-populations »
Définition adoptée par l’Union Européenne en 1999.
 
 

Accéder à la rubrique « documents » qui regroupe les documents de référence sur la question de la perturbation endocrinienne.